top of page

Ergonomie et maintien dans l’emploi

Si l’association des termes « ergonomie et maintien dans l’emploi » ne surprend pas, c’est parce qu’ils proposent la vision d’un tableau aux bords bien limités. Une vue rétrécie d’une situation qui s’impose souvent lors de l’aménagement de poste pour un salarié dont la santé s’est dégradée.

Par ce travail de changement de représentation, j’aimerai pouvoir vous convaincre qu’il existe d’autres points de vue possibles...

Faisons l’effort, comme certaines entreprises qui nous sollicitent pour repousser le cadre, d’élargir la focale pour donner plus de valeur à tout ce qui encadre le maintien dans l’emploi d’une personne à son poste.

Offrons-nous la liberté d’observer son travail, ses tâches, ce qui compose son quotidien au travail (le bruit, l’odeur, l’ambiance, l’activité autour de lui, son service, son manager, son étage, ses collègues, ses homologues, le service achat, la direction…

Pourquoi ? Me direz-vous...

Parce qu’il se pourrait bien que l’on arrive à mieux comprendre ce qui lui fait mal ?


Dans bien des situations l’étroitesse de notre point de vue gène la vision de la problématique sous-jacente : le rythme qui a changé car le matériel est moins qualitatif et plus dur à plier, l’équipe s’est diversifiée avec l’arrivée de jeunes et les anciens ne sont plus là pour apporter leur expérience, la machine a été remplacée mais on ne reconnait plus le bruit de ses rouages lorsqu’il faut l’alimenter, l’open space s’est modernisé avec des cloisons qui nous empêchent de nous voir pour avertir d’un problème…Tout autant de détails indispensables pour comprendre l’enchainement des causes et les difficultés de l’Homme au travail.

Élargissons notre point de vue par l’ergonomie de l’activité, pour voir plus largement le maintien dans l’emploi !


28 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page